Comment créer son faire-part ? / Simple, double, pochette

Dernière mise à jour : 16 janv. 2021

En termes de timing vous devez être à 7-8 mois minimum avant le jour J. Étant donné qu’on envoie ses faire-part 3 à 6 mois avant la date du mariage et que l’on compte à peu près 1½ mois de fabrication (entre la réflexion, la conception, la validation et la fabrication).


J’imagine que vous avez déjà regardé sur plusieurs plateformes des faire-part déjà réalisés, si ce n’est pas le cas je vous invite à vous rendre sur pinterest, instagram, des blogs de mariage ou bien sur des sites de professionnels en carterie. Dès les premières consultations, 2 ou 3 types de faire-part se détacheront du lot et vous plairont réellement.


Gardez bien en tête que tout est modifiable et personnalisable, soyez donc imaginatif !


Et pour cela je vous préconise d’utiliser un carnet ou un cahier, peu importe le support que vous ayez choisi pour organiser votre mariage, afin de noter le fruit de votre imagination.


Afin d’obtenir le résultat que vous désirez il faudra passer par 7 étapes :


1. Choisir son thème et ses couleurs

La toute première question à laquelle vous devrez répondre c’est : Quel est le thème de votre mariage ou quelles sont vos couleurs ? Le faire-part doit en effet respecter le fil rouge de votre décoration, il doit être dans la continuité de l’histoire ou de l’ambiance que vous souhaitez donner à votre mariage.

2. Choisir le format.

Pour choisir le format de votre faire-part, demandez-vous quel en sera le contenu (encarts ou tags) et le contenant (l’enveloppe).


Concernant le contenu, est-ce que vous souhaitez partir sur un format simple (recto/verso), double (avec un volet) ou triptyque (avec deux volets) ? Souhaitez-vous avoir plusieurs encarts ? Un pour la cérémonie, un autre pour le vin d’honneur, un coupon réponse, etc… Si oui, dans ce cas le mieux est de partir sur un modèle pochette.


Pour le contenant, choisissez le type d’enveloppe qui vous plaît (carrée, rectangle, petit ou grand modèle). Attention ! Certains coloris n’existent pas dans certaines dimensions. Après avoir choisi le format et la couleur de l’enveloppe vous pourrez enfin réfléchir à la forme de votre faire-part : carré, rectangle ou rond.

3. Choisir le papier.

Le choix du papier à une importance sur deux niveaux. Au niveau de la décoration et de la customisation mais aussi au niveau de l’impression. Par exemple, si vous souhaitez utilisez une technique spéciale comme le letterpress, la dorure à chaud, une impression de type aquarelle ou bien pour imprimer une image ou une photo, la qualité du papier sera de rigueur.


Selon la technique ou l’effet recherché il faudra vous demander si vous souhaitez du papier mat, nacré, brillant, miroir, calque, surfacé, ou texturé.

Depuis quelques mois un nouveau type de faire-part à fait son apparition: les faire-parts en plexiglas.



4. Choisir son texte.

Il faudra aussi penser à votre texte et le travailler afin de savoir quelle en sera la taille et si vous partez sur l’insertion de plusieurs cartons, ce qu’on appelle des tags. Est-ce qu’il y aura un faire-part unique pour tous vos invités ou bien est-ce que certains seront invités uniquement à la cérémonie et au vin d’honneur et non au dîner de réception ?

5. Choisir la typographie.

Ça y est votre texte est choisi, il faut rendre celui-ci plus harmonieux et souligner les informations essentielles. Il existe plusieurs typographies, pour cela je vous invite à vous rendre sur le site dafont.com.


Il y en a 4 que l’on peut retenir principalement, ce sont les typographies :

- Type bâton ou linéal : Cette famille de polices regroupe l’ensemble des typographies “sans serif”, c’est-à-dire sans empattement. Les plus connues d’entre elles sont Arial et Times new roman qui sont les plus utilisés au monde.

- Type scripte : c’est une typographie donnant l’impression d’être écrite à la main.

- Type calligraphique (arrondie) : à ne pas confondre avec les Scriptes puisque les écritures Calligraphiques demanderaient des techniques très spécifiques et des instruments (feutres de calligraphie).

- Type fantaisiste : Les polices d’écriture Fantaisistes rassemblent toutes les typographies amusantes et décoratives.

6. L’impression.

Selon la technique choisie, l’effet recherché ou le papier employé il faudra parfois utiliser une imprimante laser et non à jet d’encre.

7. La customisation.

Enfin la dernière étape de la conception de votre faire-part est une partie de plaisir puisqu’elle consiste à customiser son faire-part : cela peut être du ruban, de la dentelle, de la ficelle, des strass, des perles, des breloques, des cachets de cire, des paillettes, du masking tape, des plumes, etc… C’est vous qui voyez.



C'est terminée pour aujourd'hui, j’espère que cet article vous aura aidé dans votre réflexion et dans la conception de votre faire-part.

N'hésitez pas à nous taguer dans vos créations ;).


Sur ce, on vous embrasse !

XOXO

59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout